Biographie





DOGS, le parcours...



1973

Naissance du groupe à Rouen avec:

Dominique Laboubée - chant, guitare
Paul Péchenart - guitare
François Camuzeaux, alias Zox - basse
Michel Gross - batterie

Le groupe reprend des titres des Flamin’ Groovies, Kinks, du Velvet Underground, et commence aussi à écrire ses propres compositions.

Premier concert au casino de Veulettes, et d’autres ensuite, dans les MJC et casinos de la côte normande.



1974

Le groupe donne des concerts dans la région de Rouen, alternant sur scène reprises et compositions personnelles.

Participation remarquée et mouvementée au tremplin du Golf Drouot, qui leur vaudra une réputation de groupe turbulent. Ils jouent entre autres à cette occasion des morceaux de Gene Vincent, des Pretty Things. Ce passage à Paris leur vaut également leur premier papier journalistique dans Rock & Folk, par Philippe Manœuvre qui décrit ce premier show parisien avec un enthousiasme forcené, mettant la puce à l’oreille de certains lecteurs qui se demandent qui peuvent bien être les Dogs ! Il relatera également ce fameux concert quelques années plus tard dans son livre "L'Enfant du Rock".



1975

Le groupe répète inlassablement pendant les vacances et donne plusieurs concerts dans la région de Rouen.

Concert à Paris avec Little Bob Story à l’Elysée Montmartre, et au Havre en première partie de Little Bob Story à la Salle François 1er...

Le groupe commence à faire parler de lui, la presse locale lui consacre alors quelques articles.

Contactés par Larry Martin, guitariste de studio qui veut les produire dans un style rock plus lourd, voire hard, Dominique et Mimi refusent, mais Zox et Paul séduits par les avantages financiers acceptent de jouer avec Larry Martin Factory et quittent ainsi le groupe.



1976

Dominique et Mimi quelques peu déboussolés rentrent en contact avec
Hugues Urvoy de Portzamparc, avec qui ils sont au lycée, et le recrutent pour les Dogs. Celui-ci ne joue de la basse que depuis une semaine, ne connaît seulement que deux morceaux, Oh yeah des Shadows of Knight, et Smokin’ in the boy’s room de Brownsville Station, mais impressionne par son enthousiasme.

Reprise des répétitions en trio, Hugues très motivé progresse rapidement.



1977

Le groupe se retrouve à nouveau à quatre membres avec l’arrivée de Jean-Yves Garin à la guitare, rencontré par l’intermédiaire du magasin Mélodie Massacre de Rouen.

Ils commencent à répéter un nouveau répertoire, Stooges, Gene Vincent, Chocolate Watch Band (dont ils reprennent le furieux Don’t Need Your Lovin’ Anymore), travaillent sur d’autres compositions personnelles et donnent plusieurs concerts.

Ils assurent les premières parties de Téléphone et Bijou.



1978

Janvier, enregistrement du premier 45 T (3 titres) Charlie was a good boy, No Way, Nineteen (Mélodie Massacre). Le disque est enregistré dans la cave de Lionel Herrmani (disquaire rouennais) sur un 4 pistes, distribué par Skydog à 3500 exemplaires qui seront écoulés très rapidement. Ce disque est considéré comme le Collector des Dogs par excellence.

Le titre Nineteen est choisi pour figurer sur la compilation anglaise Streets, sorti chez Beggar’s Banquet. Le New Musical Express, magazine de rock anglais, consacrera à l’occasion de cette compilation quelques lignes sur les Dogs.

Jean-Yves Garin par manque de disponibilité quitte le groupe.

Juin, sortie du second Maxi 45 T (5 titres), avec des titres accrocheurs : Teenage Fever, Go where you want to go, Here comes my baby, My life, You’re gonna loose me. Le disque est enregistré à Boulogne, en 2 jours et 2 nuits, mixage compris !

Here comes my baby
sera ensuite sélectionné pour figurer sur la compilation Skydog Commando de chez Skydog, aux cotés de Bijou et de Starshooter, qui sera commercialisé en octobre.

Les Dogs jouent au Havre, Paris et Rouen et assurent la première partie de Jam.

Le groupe signe chez Phonogram.



1979

Le groupe fonctionne en trio.

Dominique compose la musique du mythique Fier de ne rien faire pour Les Olivensteins, le texte est écrit par Eric Tandy.

Participation avec Bijou, Go Go Pigalles, et d’autres groupes au festival French Rock Mania au Palais des Sports de Paris (9 juin). Un single 6 titres est offert à l’entrée, avec pour les Dogs Gotta tell her, un morceau écrit par Dominique. Un album live de ce festival, sera mixé et pressé dans la nuit suivante pour être dans les bacs le lendemain.

Participation aux festivals d’été (Orléans et d’Orange), où le groupe reçoit un bon accueil.

Sortie pendant l’été de leur premier album intitulé Different avec une pochette très sixties. 13 titres le composent, avec 3 reprises bien choisies (Nobody but me, Fortune Teller, I’m real), les autres morceaux sont signés Dominique Laboubée.

En septembre, les Dogs jouent trois titres live pour l'émission Chorus (Antenne 2).

Algomania est filmé pour le film La brune et moi de Philippe Puycouyoul.

Tournée à travers la France.



1980

Tournée à travers la France, la Suisse et la Belgique.

Enregistrement du second album Walking Shadows (enregistré à Rennes) et qui sort en octobre. Cinq longs morceaux par face le constituent, tous signés Dominique Laboubée. Le son du disque est très différent du premier, avec un son plus agressif et une basse très envoûtante. Le nom de Lionel Herrmani, toujours présent, apparaît sur la pochette.

Sortie également du premier 45 T en français: Trouble fête / Celle ville est en enfer.



1981

Départ de chez Philips, le groupe signe chez Epic / CBS.

Participation aux Trans’ Musicales de Rennes.

Tournée à travers la France.

Arrivée dans le groupe d’Antoine Masy-Périer, fan depuis les débuts et turbulent guitariste qui a joué avec les Gloires Locales et les Snipers. Avant d’intégrer officiellement le groupe, Antoine avait déjà participé à quelques rappels, lors de précédents concerts.

Le groupe commence à répéter les titres du prochain album.



1982

Sortie en juin de Too much class for the neighborhood, troisième album enregistré à Londres au Battery Studio et produit par Tony Platt (Trust, AC/DC). L’accueil de la presse est unanime, c’est un album de référence ! L’album se vend tout de suite très bien, y compris en Belgique, Suisse, Scandinavie, Israël et Afrique du Sud

Le 15 avril, les Dogs partagent l’affiche avec les Fleshtones lors d’un concert exceptionnel à Paris au Palace.

Grande tournée en France à l’automne (35 dates), Suisse et Belgique.

Tournée en Angleterre (15 dates en 1ère partie Dr Feelgood).

Participation à l'émission télé L'Echo des Bananes de Vincent Lamy sur FR3, avec plusieurs titres live issus de Too Much class...



1983

Enregistrement de Legendary Lovers, quatrième album, à Londres, produit par Vic Maile (Inmates, Dr Feelgood, Eddie and the Hot Rods). Cet album comporte une reprise époustouflante de Bird Doggin’ de Gene Vincent. Le disque sort en octobre, et comme le précédent, reçoit un très bon accueil de la presse rock. Il sera même classé 3ème album de l’année par le mensuel Best.

Une tournée française débute en novembre.



1984

Grande tournée européenne: France, Belgique, Suisse, Danemark, Hollande, Suède, Norvège, Allemagne.

Sortie du 45 T Secrets (version française) ainsi que Mon cœur bat encore / Down at Lulu’s, produit par Jeff Eyrich (Plimsouls, Gun Club) avec la participation des Calamités.

Participation à l’émission télé Les Enfants du Rock en mars, dans l'épisode Rock à... Rouen



1985

Enregistrement et sortie de Shout, enregistré live au mythique Rockfield Studio (Pays de Galles) sur les conseils de Marc Zermati, leur manager. Studio mythique, ou Dave Edmunds a produit entres autres, Stray Cats et les légendaires Flamin’ Groovies. Dave Charles (batteur de Dave Edmunds) y assure le rôle précieux d’ingénieur du son. Le groupe avait au départ un budget pour enregistrer un 45 T, et réalise en six jours, mixage compris, cet album.

Concerts en France et tournée en Europe (Scandinavie, Espagne) et au Japon.

Les Dogs jouent également à Berlin, partageant l’affiche avec Sean Tyla et Nick Lowe.



1986

Retour à Londres pour l’enregistrement de leur sixième album More, More, More. Le disque est produit par Bob Andrews (clavier de Graham Parker & the Rumour) et Colin Fairley (Ingénieur du son d’Elvis Costello et de Nick Lowe).

Le groupe accompagne Gilles Tandy (ex Olivensteins) sur l’album La colère monte, produit par Dominique. Gilles Tandy fera quelques premières parties des Dogs par la suite.

Participation remarquée au Printemps de Bourges.

Hugues quitte le groupe. Paul Péchenart revient. Il y a désormais trois guitaristes dans le groupe. Philippe Loison est recruté comme bassiste.



1987

Philippe Loison quitte le groupe, il est remplacé par Christian Rosset (bassiste, Tupelo Soul). Il est suivi par Paul Péchenart. Fin de la courte période à trois guitares.
 
Arrivée dans le groupe de François Godefroy, alias Gene Clarksville (claviers Roadrunners).

Sortie de la compilation Shakin’ with the Dogs.

Concerts en France.



1988

Dominique compose la musique du premier 45 T de Louise Féron Tomber sous le charme qui sort chez Virgin et qui se vendra à plus de 50000 exemplaires. Jean-Louis Murat reprendra plus tard ce titre Tomber sous le charme dans une compilation Virgin.

Sortie du septième album des Dogs A million ways of killing time chez New Rose. Le disque est enregistré au Mix-It Studio à Paris, par Charles Hurbier et Eric Debris (ex Métal Urbain) et la production assurée par Dominique et Jean Labbé.



1989

Michel Gross, batteur depuis les débuts quitte le groupe. Il est remplacé par Bruno Lefaivre (Tupelo Soul), qui était apparu sur le dernier album.

Sortie du clip Something Magic accompagnant le CD single (Mix-It / New Rose) qui comporte deux inédits (cf. discographie).

Réédition des deux premiers albums Different & Walking Shadows sur CD.

Antoine fonde Tony Truant & le Million Bolivar Quartet.



1990

Sortie du premier album de Louise Féron chez Virgin. La musique est signée Dominique et les paroles Louise Féron. La production est assurée par John Cale (ex Velvet Underground). Les Dogs participent à l’enregistrement. Dominique et John Cale réalisent le mixage du disque à New York. L’album se vend bien, 20000 exemplaires.

En mai, Gene Clarksville quitte les Dogs.



1991

Nombreux concerts en France.



1992

Les Dogs apparaissent sur une compilation Tribute to Johnny Thunders, avec le titre I wanna be loved (Skydog).

Sony réédite pour la première fois en CD les albums Too much class for the neighbourhood, Legendary lovers, Shout et More more more.

Préparation du huitième album.

Antoine quitte le groupe à la fin de l’année pour se consacrer entièrement à Tony Truant.



1993

Le groupe se retrouve à nouveau en trio.

Sortie du huitième album Three is a Crowd chez Skydog. L’album est enregistré au Studio de la Seine à Paris. Philippe Almosnino (guitariste) qui avait donné un coup de main pour les maquettes de l’album précédent, participe à quelques titres. Colin Fairley qui avait travaillé sur More More More, assure la production.

Nombreux concerts en France et à l’étranger.



1994

Sortie du CD Single The end of the gang / I wanna be loved (Skydog).

Réédition des albums Too much class... et Legendary Lovers (double CD).

Dominique produit le CD 4 titres de Frank Le Gall, Fermer les yeux.



1995

Dominique participe au concert anniversaire des 20 ans de carrière de Little Bob à La Courneuve et au Havre.

Il participe également en Décembre à Paris à une soirée dédiée à John Lennon, avec les Road Runners, Dominique Sonic... Il interprète à cette occasion accompagné de Phil (Wampas) 3 titres, Run for your life, You've got to hide your love away et I'm a loser.



1996

Laurent Ciron, guitariste (ex Bookmakers) et fan depuis toujours rejoint le groupe. Le groupe de nouveau à 4, répète le répertoire et travaille sur de nouveaux titres.

Premier concert avec Laurent Ciron en mars, au Mans.

Enregistrement des premières maquettes du futur album.



1997

Le groupe travaille toujours sur de nouveaux titres et enregistre une deuxième série de maquettes.

Prise de contact et rencontre avec Jean Gamet (Studio de l’Hacienda), qui assurera la production du prochain disque.

Concerts en France.



1998

Enregistrement à Tarare (69) au studio de l’Hacienda, du nouvel album qui sortira en deux volumes. La production est assurée par Jean Gamet.

Sortie en octobre du premier volume: Four of a kind – vol. 1 (Night & Day).

Dominique produit le premier disque de Césium, groupe punk-rock de Rouen.

Il joue aussi de la guitare avec Chainsaw et enregistre un CD 6 titres.

Participation au disque Tribute to Lee Brilleaux - vol. 1 (Outside Records), avec deux titres, She’s a wind up et Sugar Shaker.



1999

Tournée à travers la France (30 dates).

En juin les Dogs sont à Grenoble: showcase acoustique à la Fnac l'après-midi, puis concert le soir. Le concert est filmé professionellement en vue d'une publication officielle. Malheureusement le projet n'aboutira pas; le film reste inédit.

Participation au traditionnel concert des 24H du Mans.

Sortie en octobre de A different kind - 4 of a kind Vol. 2 (Night & Day). L’album contient 3 titres en français et 3 titres live, dont le fameux Fier de ne rien faire co-écrit par Dominique et Eric Tandy (ex Olivensteins).



2000

Dominique participe en mars à l’émission Top Bab de Canal Jimmy, avec Philippe Manœuvre. C'est aussi l'occasion de voir les Dogs en concert à Grenoble (juin 99) interprétent I wanna be your Dog et Little Doll des Stooges.

Concerts en France et en Belgique.

Participation au disque Tribute to Lee Brilleaux - vol. 2 (Outside Records), avec un titre, 20 yards behind.



2001

Mixage à Tarare, au studio de l’Hacienda du futur album live, à partir des concerts enregistrés entre 1997 et 2000. L’album doit sortir au Printemps. Les titres sont mixés par Manu Gares qui avait déjà mixé le titre live Walking Shadows sur l’album précédent.

Participation en mars à l'émission Rock Press Club consacrée à David Bowie, animée par Philippe Manœuvre (Canal Jimmy). Ils interprètent à cette occasion Suffragette City et Hang on to yourself.

Sortie en août de l'album live Short, Fast and Tight (2 CD/29 titres ) chez M10.

Concerts en France.



2002

En février-mars, tournée en France et en Espagne, notamment à Rouen au Magic Mirrors.

En avril, le groupe joue deux morceaux live sur le plateau de l'émission Des Mots de Minuit sur France2.

En septembre, le groupe part aux Etats-Unis pour sa première tournée outre-atlantique. Une tournée de six dates sur la côte Est en compagnie des Ball Busters de Boston. Bruno Lefaivre qui n'est pas disponible est remplacé pour ces concerts par Richard "Richie" Boisson.
Le 25 septembre, lors du premier concert, Dominique a un malaise sur scène. Il est emmmené à l'hôpital de Worcester, où un cancer est diagnostiqué. Avec son accord, les autres musiciens continuent la tournée sans lui, les deux groupes fusionnant et jouant sous le nom Dogs.
Dominique, qui avait été plongé dans un coma artificiel, décède le 9 octobre à l'hôpital de Worcester à l'âge de 45 ans.
Ses funérailles ont lieu à la cathédrale de Rouen le 22 octobre. Dominique Laboubée est enterré au cimetière de Mont-St-Aignan.

Too much class for the neighbourhood est réédité en digipack par Sony.



2
003

Le 10 février sur France Culture, diffusion de l'émission consacrée au mouvement Punk avec une interview de Dominique (interview enregistrée pendant l'été 2002).

Le 15 février, sur France 2, hommage à Dominique au cours de la soirée des "Victoires de la Musique".

A l'initiative de Catherine Laboubée, un concert hommage à Dominique Laboubée est organisé le 13 mai 2003 à l'Exo7 à Rouen. Y participent les anciens membres des Dogs et les amis.

Different et Walking Shadows sont réédités en CD chez Mercury/Universal.

Laurent et Christian forment The Cinders avec Jeff Crane des Ball Busters (USA) et Sébastien Buffet.



2004

En avril, France 3 diffuse le reportage "Dogs, les années électriques", consacré à la première moitié de l'histoire du groupe (jusqu'en 1986).



2006

En septembre paraît Stories of the Dogs - Histoires pour Dominique, un recueil de nouvelles et récits en hommage à Dominique Laboubée et aux Dogs, inspiré par leur répertoire et écrit par 22 auteurs du polar et du noir (éditions Krakoen). Ce recuieil a été réédité en avril 2013. Plus de détails sur krakoen.fr ou sur tributedogs.ardko.info.

Parallèlement, un double CD Stories of the Dogs - Songs for Dominique complète cet hommage avec 48 reprises du répertoire des Dogs (label Lollipop/distribution Pias). Voir discographie.



2007

La Place Dominique Laboubée est inaugurée à Rouen le 12 juillet. Elle se situe rue Massacre, devant l'ancien disquaire Mélodies Massacre.



2009

Different et Walking Shadows sont réédités en 33T chez Mercury/Universal.

Le 19 septembre, une soirée hommage aux Dogs est organisée à l'Oreille Qui Traîne à Rouen. Cinq groupes rouennais reprennent le répertoire des Dogs: Tupelo Soul (groupe de Christian et Bruno), Louise Féron, Ramines, Poseurs et Screaming Dead Frogs.



2010

Création d'une page facebook consacrée aux Dogs, administrée par des fans et Catherine Laboubée: www.facebook.com/pages/Les-Dogs/66969176720

Sony sort une édition remasterisée de Too much class for the neighbourhood, Legendary lovers et Shout dans un coffret 3 CD.



2011

Expo "Walking Shadows" par Jef Aérosol au 106 à Rouen.

Un portrait de Dominique par Jef Aérosol orne désormais la place Dominique Laboubée à Rouen.



2013

Parution de "Too much class... Dogs, l'histoire" la biographie des Dogs et de Dominique Laboubée par Catherine Laboubée. L'ouvrage est chroniqué dans la presse rock nationale, notamment dans Rock&Folk qui lui consacre un article de 4 pages dans son numéro d'août 2013.